L’AIRMAP soutient la recherche doctorale en attribuant un prix de thèse en management public. Celui-ci, Présidé par le Professeur Jacques SPINDLER, récompensera le ou la lauréat(e) en publiant la thèse dans la collection Management Public chez L’Harmattan.

Qui peut candidater au Prix de thèse AIRMAP 2016?

Les docteurs ayant soutenu leur thèse entre le 1er janvier et le 31 décembre 2016.

Les candidats devront accepter les conditions du règlement du prix.

Comment candidater?

  • en envoyant la thèse entière ainsi que les rapports de thèse (les deux raports des rapporteurs et le rapport final) par courriel à l’adresse suivante: prixdethese@airmap.fr
  • en envoyant un exemplaire papier à l’adresse suivante: AIRMAP c/o IAE de Nice, 24 avenue des Diables Bleus, 06357 Nice cedex 04.

Les dates à retenir

  • 15 avril 2017: date limite d’envoi des candidatures
  • 1er juin 2017: résultat et remise du prix lors du colloque AIRMAP à Nice

 


 

Règlement

 

Art. 1

Le Prix AIRMAP de la meilleure thèse en management public vise, conformément à l’objet social de l’association, à encourager les jeunes chercheurs à s’engager dans des recherches doctorales dans le champ du management public.

Dans ce but, le Prix de thèse consiste, en s’appuyant sur les avis et la délibération d’un jury d’experts reconnus, à repérer et à désigner la meilleure thèse  de Doctorat soutenue dans ce champ durant l’année précédant l’année de la remise du prix.

A l’issue de cette désignation, l’association AIRMAP communique sur la thèse couronnée afin de contribuer à sa notoriété et à celle de son auteur; elle prend en charge la publication de la thèse aux Editions L’Harmattan dans la collection Management Public.

Art.2

Le bureau de l’AIRMAP désigne chaque année le président du jury du Prix de thèse. Ce dernier constitue un jury composé d’enseignants-chercheurs et de chercheurs habilités à diriger des recherches et de praticiens reconnus dans le champ du management public et des recherches qui y sont développées.

La composition du jury est approuvée par le Conseil d’Administration de l’AIRMAP.

Une fois constitué, le jury, dans le respect des principes éthiques qui s’appliquent à tous les jurys universitaires de délivrance des titres et des grades, organise librement ses travaux et ses délibérations pour établir le palmarès du Prix AIRMAP de la meilleure thèse en management public.

Art.3

Peuvent candidater au Prix AIRMAP les auteurs de thèses, rédigées en français, soutenues en vue de l’obtention du grade de Docteur, en France ou à l’étranger, et traitant de management public entendu comme le champ recouvrant l’action publique et toutes actions ayant pour objectif premier l’intérêt général, que ces actions soient conçues ou/et conduites par des organisations publiques ou privées, des associations, des organisations non gouvernementales, des réseaux d’organisations publiques ou privées opérant au niveau national ou international.

Les champs disciplinaires des thèses en management public pouvant candidater au Prix ne sont pas limitatifs. Les thèses candidates peuvent relever des sciences de gestion, de la science politique, du droit public, des sciences économiques, de la sociologie, de l’aménagement du territoire ou de toute autre discipline des sciences de l’homme et de la société; elles peuvent être pluridisciplinaires.

Les recherches doctorales qu’entend retenir le Prix de thèse sont toutes celles qui, de manière directe ou indirecte, permettent de mieux comprendre afin de mieux concevoir et de mieux conduire l’action publique contemporaine.

Art.4

Si le lauréat du Prix de thèse AIRMAP choisit de publier sa thèse chez un autre éditeur que L’Harmattan, il s’engage à faire mention explicite de l’obtention de ce Prix sur l’ouvrage édité.

Art.5

La remise du Prix AIRMAP de la meilleure thèse en management public est organisée de manière solennelle à l’occasion d’un évènement, de dimension internationale, contribuant au rayonnement de la recherche couronnée et de celui de son auteur.

Le prix de thèse de l’AIRMAP 2015 a été décerné à Sarah SERVAL. Sa thèse de doctorat intitulée « Les managers territoriaux face à l’attractivité durable de leur territoire: comment favoriser l’ancrage territorial des filières étrangères? Une perspective ago-antagoniste », préparée sous la direction de Robert FOUCHET et Olivier KERAMIDAS, a emporté les suffrages du jury.

Le Jury, Présidé par Jean DESMAZES, Professeur des Universités à l’Université de La Rochelle, était composé de:

  • Annie BARTOLI, Professeur des Universités, ISM, Université de Versailles-Saint Quentin;
  • Alain BURLAUD, Professeur Emérite, CNAM, Paris;
  • Yves CHAPPOZ, Professeur des Universités, IAE, Université Lyon 3;
  • Robert FOUCHET, Professeur des Universités, IMPGT, Aix-Marseille Université;
  • Lyvie GUERET-TALON, Docteure en Sciences de Gestion, HDR, Professeur, Skema Business School, Nice;
  • Solange HERNANDEZ, Maître de Conférences, HDR, IMPGT, Aix-Marseillle Université;
  • Denys LAMARZELLE, Docteur en Sciences de Gestion, Membre du conseil commun de la fonction publique;
  • Fabienne MARON, Docteure en Science Politique, Conseillère Scientifique à l’IIAS, Secrétaire exécutive du GEAP;
  • Gérald ORANGE, Professeur Emérite, NIMEC-IAE, Université de Rouen;
  • Pierre-Charles PUPION, Professeur des Universités, Directeur de l’IPAG-CIMP, Université de Poitiers;
  • Jean-Claude WATHELET, Docteur en Sciences de Gestion, Président de Section, Chambre Régionale des Comptes de la Nouvelle Aquitaine.

Le Président du Jury a noté la très grande qualité des travaux soutenus. Un premier accessit a été decerné à la thèse de Doctorat de Elvira PERIAC.

La Lauréate a reçu son prix (publication de la thèse de Doctorat) lors de la soirée de gala du 5ème colloque de l’AIRMAP le 2 juin 2016 dans les salons du Château de la Ribaudière à Poitiers.

Photo Prixdethese2015a De gauche à droite, les membres du jury et les lauréates:

Yves CHAPPOZ, Lyvie GUERET-TALON, Elvira PERIAC, Jean DEMAZES, Solange HERNANDEZ, Sarah SERVAL, Pierre-CHARLES PUPION et Gérald ORANGE.

 

Classement du Prix de Thèse 2015:

1. Sarah SERVAL, « Les managers territoriaux face à l’attractivité durable de leur territoire: comment favoriser l’ancrage territorial des filières étrangères? Une perspective ago-antagoniste », dir. Robert FOUCHET & Olivier KERAMIDAS, IMPGT-Aix-Marseille Université, Décembre 2015.

2. Elvira PERIAC, « L’administration publique à l’épreuve de la gouvernance multi-acteurs. Le cas de la mise en oeuvre d’une nouvelle politique publique environnementale », dir. Jean-Claude SARDAS & Sébastien GAND, Ecole Nationale Supérieure des Mines de Paris, ParisTech, Décembre 2015.

Le prix de thèse de l’AIRMAP 2014 a été décerné à Marine COLON. Sa thèse de doctorat intitulée « Les contrats de performance dans le secteur de l’eau urbaine ougandais, structure de la matérialisation de logique de marché et supports du travail institutionnel », préparée sous la direction de Michel NAKHLA, a emporté les suffrages du jury.

Le Jury, Présidé par David CARASSUS était composé de Véronique CHANUT, Yves CHAPPOZ, Céline DESMARAIS, Lyvie GUERET-TALON, Pierre-Charles PUPION et Jacques SPINDLER. Le Président du Jury a noté la très grande qualité des travaux soutenus. Notamment, ont été citées les thèses de Doctorat d’Alexandra SIMON et de Christiane NGO MANGUELLE.

La Lauréate a reçu son prix (publication de la thèse de Doctorat) lors de la soirée de gala du 4ème colloque de l’AIRMAP le 28 mai 2015 dans le salon des symboles de l’Université de Lyon 3 – IAE Lyon.

 

Photo Marine

Classement du Prix de Thèse 2014:

1. Marine COLON, « Les contrats de performance dans le secteur de l’eau urbaine ougandais, structure de la matérialisation de la logique de marché et supports du travail institutionnel », dir. Michel NAKHLA, AgroParisTech, Décembre 2014.

2. Alexandra SIMON, « La performance RH des collectivités territoriales: conceptualisation, caractérisation et exploration du lien avec le système de gestion des ressources humaines », dir. David CARASSUS, Université de Pau et des Pays de l’Adour, Décembre 2014.

3. Christiane NGO MANGUELLE, « Vers une explication des actes de gestion influençant la perception de la justice organisationnelle dans un contexte de réduction de personnel: étude du programme de départs volontaires du Gouvernement du Québec », dir. Nathalie RINFRET, Ecole Nationale d’Administration Publique, Québec, Mars 2014.