Consignes de rédaction

Un article, dactylographié à double interligne ne doit pas dépasser 70.000 signes (annexes, notes et bibliographie comprises). Il doit être enregistré en format word ou RTF.Pour les articles soumis en français, chaque article doit être précédé d’un résumé en français et en anglais de dix lignes au maximum et de trois à cinq mots clés également en français et en anglais. Un titre en anglais doit être fourni.Pour les articles soumis en anglais, , chaque article doit être précédé d’un résumé étendu en français (environ deux pages), d’un résumé court en anglais (environ dix lignes) et de trois à cinq mots clés également en français et en anglais. Un titre en français doit être fourni.Les articles devront respecter la forme suivante :

Pages de garde et présentation

Une première page de garde comportera :

  • en haut le titre de l’article en français: calibri 16, gras, centré;
  • après avoir sauté deux lignes, le titre de l’article en anglais: calibri 17, normal, centré;
  • puis 4 sauts de lignes et le nom de l’auteur: calibri 12, gras, centré;
  • une étoile en appel note de bas de page permet  d’indiquer en note de bas de page les coordonnées (adresse postale, électronique, etc.) et fonctions de l’auteur (notes de bas de page: calibri 10);
  • « Résumé » en calibri 12 gras, le corps du résumé en calibri 11. Puis « mots-clés » en calibri 12 et les mots en calibri 11. Il faut compter 50 mots pour le résumé et 5 mots clés maximum.
  • Présentation identique pour la version anglaise (Abstract et Key-words).

Corps du texte

  • Les textes doivent être entièrement dactylographiés en français, sur papier ordinaire A4, en recto, Calibri 11, en interligne simple, marges 2.5 cm, haut, bas, droite, gauche. Pas de saut de ligne. Espacement 6pts après chaque paragraphe.
  • La numérotation des paragraphes se fait en chiffres arabes selon le système à étage (3 niveaux maximum) :

       1. Titre de la section (calibri 12, gras) ;

       1.1. Sous section (calibri 12, gras) ;

       1.1.1. Paragraphe (calibri 12, gras).

       Pour chaque titre : espacement 18pts avant et 12 pts après.

  • Les schémas, graphiques et tableaux doivent être numérotés, comporter un titre en gras (calibri 11) au dessus et la référence à une source en italique en dessous (calibri 10).

Notes et références bibliographiques

  • Les références dans le texte doivent être citées en mettant entre parenthèses le(s) nom(s) de (des) l’auteur et l’année de la référence [ex : (Porter 1982)]. Les références ou citations d’articles non publiés sont à éviter.
  • Les notes doivent figurer en bas de page, caractère Calibri 10.
  • Les références bibliographiques, regroupées à la fin du texte, doivent respecter les usages internationaux. Les auteurs doivent y être repris par ordre alphabétique, avec indication du nom, de l’initiale du prénom, de la date de publication, du titre de l’ouvrage et la ou les page(s) citée(s) pour un livre, indication du lieu et de la maison d’édition et de la collection éventuelle : pour un article, indication du titre de la revue, du volume et du numéro et des pages concernées. Lorsque plusieurs ouvrages du même auteur sont publiés la même année,  il est adjoint à la mention de celle-ci une lettre minuscule : 1997a, 1997b, etc.

     Référence à un article :

     HOOD C., 1991, « A public management for all seasons? », Public Administration, 69, 1, pp. 3-19.

     Référence à un ouvrage :

     BARTOLI A., 2009, Management des organisations publiques, 3ème édition, Dunod, Paris.

     Référence à un article dans un ouvrage collectif :

     GUERET-TALON L., 2008, « De la qualité au développement durable : un défi du management public», in HURON D., SPINDLER J. (éd.),

      Le management public en mutation, L’Harmattan, Paris, 335-360.

     Référence à une communication :

     DESMARAIS C., EDEY-GAMASSOU C., 2011, « La motivation de service public à l’aune du service public à la française »,

      Colloque AIRMAP-PMP, juin, Université de Versailles-Saint Quentin.

Envois des articles

Les auteurs doivent adresser leur article à revuegmp@gmail.com

Les articles sont expertisés par deux rapporteurs de manière anonyme