La Revue « GESTION ET MANAGEMENT PUBLIC » (GMP) accueille des articles de recherche dans le domaine de la gestion et du management publics. Elle vise à accueillir tout travail original améliorant la connaissance dans le domaine de la gestion publique, selon des méthodologies très variées de type qualitatif ou quantitatif. Des contributions fondées sur les corpus théoriques de nombreuses disciplines fondamentales sont les bienvenues (sociologie, économie, anthropologie, histoire, droit) dès lors qu’elles se situent dans une problématique intéressant la gestion et le management public.

 

Des articles essentiellement théoriques mais ayant une réelle portée managériale s’inscrivent également dans le champ éditrorial de la revue. Les auteurs sont des chercheurs ou des professionnels de nationalité française ou étrangère (les articles peuvent être rédigés en français ou en anglais). Des numéros spéciaux sur des thématiques très précises peuvent être conduits par un rédacteur en chef invité, les articles présélectionnés suivant le processus normal de révision avec trois rapporteurs.

 

Les articles soumis en français et acceptés dans la revue GMP seront publiés en français et en anglais. Les articles soumis sont originaux. Ils n’ont pas fait l’objet d’une acceptation pour publication dans une autre revue à comité de lecture. Selon l’usage dans les revues scientifiques, les articles qui lui sont proposés sont évalués par deux rapporteurs anonymes sans indication du nom de l’auteur. En fonction des avis de ces deux rapporteurs, le rédacteur chargé de l’article décide de publier ou de ne pas publier l’article proposé, ou encore de demander à l’auteur de le réviser.

 

La revue Gestion et Management Public publie en ligne désormais quatre double numéros par an (en français et en anglais). Elle s’inscrit dans un système de libre accès pour faciliter les échanges entre chercheurs en management public dans le monde entier.

 

La revue GMP (n°ISSN: 2116-8865) est classée rang 3 dans le classement des revues de Sciences de Gestion de la FNEGE de juin 2016 et rang C dans le classement HCERES de 2015.